Au sujet du lampadaire Arco…

Josh Moore plongé dans une sagesse infinie au sujet des luminaires nous livre ses émerveillements concernant le lampadaire Arco :

‘Avez-vous déjà été confronté à la problématique suivante : celle d’allumer votre principale lampe et de trouver un rai de lumière émanant du plafond, orienté directement au beau milieu de la pièce ? A moins que vous n’ayez déjà été amené à reconsidérer l’importance du positionnement lorsque vient l’heure d’éclairer la maison, il y a de grandes chances que vous sachiez de quoi je parle.

'La majorité des éclairages plafonniers installés dans les pièces sont d’un type rudimentaire et fixe.
Ceci est somme toute assez ennuyeux. Lequel de vous choisirait d’installer la table à manger en plein milieu de la pièce, comme un carrousel ou une petite scène de théâtre autour desquelles tout est placé ? Peut-être êtes vous un consommateur immodéré de télévision et le canapé occupe avec fierté une place de choix dans votre salon. Mais encore une fois, qui de vous possède un canapé en plein milieu du salon ? Ceci est une conduite absurde et folle, telle q’une personne qui est respectueuse d’elle-même ne supporterait pas.

'Maintenant, imaginons que nous adoptions une attitude à la Don Draper. Imaginez une lampe qui ressemble, fonctionne, rayonne et émette comme une grande lampe, qui soit aussi  mobile qu’une lampe de bureau, mais qui plane au dessus de votre tête avec la même férocité qu’une grande lampe, et vous provoque un strabisme dû à l’intensité et la brillance  de la lumière ? Ainsi j’ai l’honneur de vous présenter, Mesdames et messieurs, le lampadaire Arco… que vous pouvez applaudir, et la magie opérera.

'Le lampadaire Arco d’Achille Castiglioni est l’une des créations les plus pérennes et inventives du siècle. Sa base en marbre blanc de Carrare soutient une tige télescopique en forme d’arc en aluminium, qui se courbe au-dessus de la tête, la source de lumière est diffusée à partir d’un globe brillant réflecteur de lumière, à 117 cm de la base. Il est imposant en termes de taille, mais n’est pas intrusif, et ne constitue pas un obstacle. Le lampadaire Arco est réconfortant avec la douceur de son éclat qui met en valeur l’ambiance de la pièce dans laquelle il est installé mais avant tout, il est toujours à votre disposition
lorsque vous en avez besoin.

'Ceci étant, il s’agit de la description la plus abstraite que je connaisse, mais je vous ai fait part de l’expérience d’avoir cette lampe un rien menaçante au-dessus de votre table à manger d’aussi loin
que je m’en souvienne. J’imagine que, lorsque j’étais enfant, la marque d’une bonne lampe était d’être toujours présente à l’emplacement où on l’attend, à la bonne place. Elle a toujours été située au même endroit, j’imagine, mais à mesure que je grandissais, j’étais plus sensible à des objets d’adultes tels que des râpes à fromage ergonomiques, du vin blanc et de jolis draps de lits, même si j’avais déjà commencé
à la voir comme une œuvre d’art.

'Sans doute est-ce dû aux lampes de table à 5 livres que j’achetais à la hâte dans un magasin et qui me procurait des mois de misère oculaire durant mes années passés en résidence universitaire. Sans doute que si les étudiants ont des découverts, c’est lié au fait qu’ils achètent des objets tels que des jolies lampes et du mobilier opulent (et ce même si cela leur aura nécessité de cumuler plusieurs crédits
au près d’au moins six grandes banques), alors que la vie étudiante ne devrait pas être aussi sordide
et tourmenté.

'Le lampadaire Arco a été modelé selon un réverbère présent dans une rue milanaise, et il est clair que Castiglioni a rassemblé chaque once de flair italien et de flair artistique en vigueur dans chaque pièce. Il s’agit d’une oeuvre d’art, mais l’une de celles qui blesse lorsqu’on la regarde trop longtemps. J’aurais dû commencer par m’asseoir à une table avec mes lunettes de soleil pour a) m’émerveiller devant la beauté de cette lampe et b) faire semblant de déguster mon gâteau de Shepherd à la nuit tombante accompagné d’un macchiato (association inhabituelle assurément) à Milan, sous les réverbères murmurant ‘Bellissimo’.

'Ok, peut-être que cette image est un peu exagérée, mais ses pièces de design ont vocation à nous transporter dans différents endroits du monde, à différentes époques, dans différents états d’esprit
– une sorte de libération, en quelque sorte, par rapport à la déprime inhérente à notre vie professionnelle.

'Ce n’est pas simplement une jolie pièce, le lampadaire Arco est à la fois raffiné, élégant et subtil.'

www.joshmooreblog.com

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez -10% sur votre première commande et soyez averti(e) de nos dernières actualités, nouveautés et événements.