Au sujet du Salon de Milan 2012…

Par Paul Middlemiss, Directeur des Achats Groupe, The Conran Shop:

“Milan est l’évènement incontournable pour tous les designers lançant de nouveaux produits. L’industrie du mobilier y est omniprésente et lance les tendances en matière de décoration un an à l’avance. Ainsi, toutes les grandes enseignes : Vitra, Cappellini, Cassina et Kartell avaient leurs principaux stands cette année.
Le salon bourdonnait de monde  - l’ambiance était très dynamique et positive et une réelle sensation de bien-être, à l’image de celui que l’on éprouve au sein de sa famille relax émanait de cet espace. Et par-dessus tout l’atmosphère était beaucoup moins prétentieuse que les années précédentes – plus informelle
et dédiée à l’univers de la maison.

“Voici un aperçu des tendances phares et des objets que l’équipe achats du Conran Shop a particulièrement aimé … ”

Plantes et Feuillage : Amenez l’extérieur chez soi. Il y avait une très forte exposition de plantes, plantes grimpantes, plantes murales et suspendues.

L’esprit matelassé : Toujours une tendance phare mais cette année, c’était plus décousu et plus informel.

Originalité et provenance: un accent énorme est mis sur la façon dont les produits sont dessinés
et fabriqués, épures, prototypes et détails. La provenance clairement mise en avant, fonctionnalité
et originalité sont mis en exergue.

Fabrication à la main et fierté : La nouvelle chaise de Fritz Hansen (voir ci-dessous) – démontre l’importance primordiale accordée à la main experte du fabricant.

Grand format, confort et assise non conventionnelle : Des poufs et canapés profonds – donnant envie de s’avachir mais élégants avec une grande minutie accordée aux détails des coutures.

Esprit escamotable et empilable : Les collections étaient disposées de façon très intéressante.

Les couleurs : Les couleurs étaient généralement dans des tonalités chaudes et généreuses avec beaucoup de couleurs primaires : des oranges et des rouges – présentes sur des pièces de grande taille.

Détails : Une mise en avant délicate et précise des points de coutures sur les revêtements. Il y avait beaucoup de couleurs pâles cousues et de finitions à la main.

Ré édition de pièces originales : La réédition pour Cassina de l’étagère de Charlotte Perriand datant des années 1950s (voir ci-dessous) légèrement modernisée et proposée dans des teintes plus douces était étonnante (image de gauche). Ce fut l’une de nos pièces favorites et  elle reflète parfaitement
la tendance actuelle touchant à l’originalité et la provenance. Elle atteste du fait qu’un design original perdure et est particulièrement influent. En bas à droite vous pouvez voir la ré édition de la chaise dessinée par Joe Colombo de 1965 – éditée par Kartell. Ou encore une autre ré édition par Kartell
de Richard Schultz (ci-dessous) – c’est un peu comme si l’horloge avait fait un tour complet du cadran
depuis les années 1960 et que désormais tout se mariait parfaitement ensemble.

Néon: De vibrants rayons de lumière diffusés par des néons renforçaient le côté destroy.

Elégance sophistiquée : L’utilisation du pin et du cèdre associée à des teintes sourdes adoucissaient des lignes contemporaines linéaires.

Le style : Surfant sur les années 70 et les maîtres hollandais, Vitra était le roi du style et nous avons adoré leur stand – des tulipes perroquets, des vases avec un léger rappel aux années 70 inspiré des anciens maîtres hollandais.

Une évocation des années 1970 : Knoll a mis en avant une élégance raffinée (à gauche) avec une
table en marbre brun, évoquant les années 1970. Le nouveau luminaire de Tom Dixon édité par Vitra
– fortement influencé par les 1970 avec ses branches de cuivre, semble extrait d’un sujet du Wallpaper magazine.

Les vélos étaient omniprésents – il y avait même un atelier de réparation ambulant.

Nous avons adoré: les jouets vintage – drôles et excentriques.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez -10% sur votre première commande et soyez averti(e) de nos dernières actualités, nouveautés et événements.