BEAUTES MONSTRES, FOLIES DOUCES ET FOU D’ART

C’est assez agréable de démarrer l’année 2012 en découvrant les tendances de la décoration
et du design pour savoir à quoi ressembleront nos intérieurs !

On n’a certainement pas envie de bling-bling !!!...

On aurait plutôt envie de douceur, d’authenticité et de poésie, comme ces luminaires aériens, le bois flotté qui trouve sa place en ville, ou ces pièces fabriquées à la main…

 

Mais si l’on veut vraiment être dans la tendance, alors il faut un peu oublier nos principes, sortir de notre réserve, s’aérer la tête et rendre notre maison « Crazy », comme nous y invitent les 3 « tendanceurs » stars de Maison & Objet.

Dans la morosité ambiante, l’imagination prend le pouvoir. On revendique le droit de s’amuser et de dynamiter le conformisme tristounet. Une créativité déjantée festive s’adonne à la fantaisie et à l’humour. Place aux doux délires du hors-norme à haut pouvoir euphorisant, à la fantaisie, à l’humour, à la création déjantée ! On ne se prend pas au sérieux et ça fait un bien fou !!!

Pour Vincent Grégoire, de l’agence Nelly Rodi, on fait entrer des « Sweet Freaks » dans la maison.

Amis du zen et du dépouillé, s’abstenir !!! Ici l’excentricité prédomine et « les délires loufoques d’une fantaisie déjantée chamboulent un monde qui vacille ». Juxtapositions, accumulations et détournements donnent lieu à un télescopage entre le saugrenu et le raffiné, qui impose le vertige, transformant la maison en grotte aux merveilles et cabinet de curiosités. Le tout avec beaucoup d’humour et de créativité, comme un énorme pied de nez à la rigueur actuelle.

On accumule, on mélange les couleurs, on ose le kitsch s’il est chic…

Elizabeth Leriche nous entraîne dans sa « Dreambox » qui nous fait explorer l’étrangeté des mondes imaginaires. « Effets d’illusions, pertes de repères, surdimensionnement, monde « sens » dessus-dessous, distorsion et autres sortilèges… toute une fantasmagorie émerveille et envoûte. La maison expérimente le prêt-à-rêver ». Nous sommes dans un autre monde… Les objets deviennent géants,
le papier peint change de couleur et de motifs au rythme des leds, la nature s’invite dans le mobilier…

François Bernard de l’agence Croisements lance une nouvelle notion : L’ « Art’keting », « néologisme
qui prédispose la décoration actuelle à jouer sur les codes de l’art et à gommer les distinctions entre
« bel-art » et art de la décoration, et mot-valise formé de art et marketing dont le but avoué est de
décontracter nos styles de vie et tout ce qui va avec ! » Dans ce carnaval de fous où chacun veut
affirmer sa différence, on s’amuse à starifier le quotidien. « De pièces uniques conjurent l’ennui et la banalité. L’inattendu s’invite alors dans un bric-à-brac foutraque mais élégant, ironique mais luxueux. Anachronismes, collision de matières, collusion des couleurs… la maison devient œuvre d’art et vous en êtes le créateur. » On mélange les classiques du design, les matériaux et les textures nobles au travers de création qui surprennent, on traite sa maison comme une « galerie » à vivre. Une tendance dans laquelle The Conran Shop se retrouve assez bien !

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez des offres exceptionnelles et les dernières sorties en avant-première.