Adding this item will move the items currently in your basket to your wishlist

LDF 22 : Pedro Veneziano transforme le lampadaire Arco K

Le designer brésilien Pedro Veneziano rejoint les rangs des artistes du Métavers et recrée à sa manière le légendaire lampadaire Arco K des frères Castiglioni dans une subtile forme virtuelle.

Designer et directeur artistique brésilien, Pedro Veneziano s'attache à utiliser la dimensionnalité et le mouvement pour créer des images accrocheuses. S'intéressant de près à flouter la frontière entre le réel et le surréel, le naturel et le numérique, il s'épanouit dans ses projets avec l'usage des formes, des couleurs et de la lumière pour créer des visuels détaillés jouant sur les émotions. Pedro travaille actuellement comme directeur artistique chez Buck, et a vécu et travaillé à São Paulo, Barcelone et New York.

L’une des pièces les plus ingénieuses et intemporelles du design, le lampadaire Arco d'Achille Castiglioni pour Flos éblouit par sa grandeur avec cette édition spéciale à l'occasion des 60 ans de la marque.

Inspirée d'un lampadaire urbain, cette création présente une base en cristal, qui sert de contrepoids à sa tige télescopique, réglable jusqu'à 215 cm pour s'adapter à votre intérieur, que ce soit pour diffuser une lueur chaleureuse au-dessus d'une table à manger ou pour éclairer un coin en particulier. Un abat-jour en aluminium poli achève ce lampadaire innovant et polyvalent.

Découvrez ci-dessous l'interview exclusif de Pedro.

1. Bienvenue chez The Conran Shop, Pedro ! Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bien sûr ! Je m'appelle Pedro Veneziano, designer et directeur artistique brésilien. Je vis actuellement à Sao Paulo et me spécialise dans la création d'images et de mouvements 3D très élaborés. Ma formation en graphisme me permet d'explorer une approche plus visuelle de la création d'images, en accordant une attention particulière à la couleur, à la texture et à la lumière. Je suis également un grand passionné de cyclisme et l'heureux papa d'un petit chien prénommé Tapioca.

2. De quelle façon est née votre collaboration avec It's Nice That ?

C'était la première fois que je travaillais avec la plateforme. Inutile de préciser que ce fut un immense plaisir. J'ai toujours été un grand fan de ce média et j'ai toujours considéré leurs articles et reportages comme une grande source d'inspiration.

3. Dites-nous en plus sur votre réinterprétation du lampadaire Arco des frères Castiglioni pour Meet Me in the Metaverse ; qu'avez-vous préféré dans ce projet ?

Travailler avec la lampe Arco K était un défi passionnant ! Il existe un contraste saisissant entre la finesse de la tige, la lourdeur de la base et la rondeur du réflecteur, trois éléments à travailler comme des pièces individuelles. Pour chaque projet, je pars des formes les plus simples et, à travers le mouvement, j'explore leur forme et leur matériau, pour finalement aboutir à la rencontre de ces extrêmes et évoluer vers la pièce entièrement formée.

Personnellement, ce que je préfère, c'est la réinterprétation des formes et l'étude de ces éléments individuellement, par opposition à la lampe dans son ensemble.

4. Que signifie le Métavers pour vous ?

Je trouve le Métavers très stimulant, c'est un espace qui accueille de nouvelles possibilités et permet non seulement aux artistes, mais aussi aux gens en général, d'explorer différents niveaux d'interaction. Toutefois, selon moi, il ne s'agit pas du futur, ou de la seule façon d'avancer. Les artistes et designers doivent se montrer prudents et critiques : la technologie est toujours consommée à différents niveaux dans la société.

5. Alors que nous célébrons la 20ème édition du London Design Festival, quelle est l'importance de tels événements pour les artistes et les designers ?

Ils sont indispensables pour donner un bon coup de fouet à nos cerveaux. On a souvent tendance à puiser l'inspiration aux mêmes endroits et à tomber dans des schémas créatifs répétitifs. C'est grâce à ce genre d'expérience et ces rencontres inspirantes que l'on peut casser cette routine. Quand j'étais étudiant, j'adorais assister à tous ces événements autour du design. Ils ont d'ailleurs certainement eu un impact sur mon parcours créatif.

6. Enfin, que vous réserve l'avenir ?

Bonne question. De nature anxieuse, j'aimerais bien le savoir ! J'ai récemment déménagé au Brésil et je m'y plais énormément. Il est très important pour moi d'avoir un lien avec l'endroit où je vis et je suis impatient de voir ce qui m'attend ici ; avec un peu de chance : encore plus de voyages, de soleil et de temps passé avec mes proches.

Rendez-vous dans notre boutique de Chelsea à Londres pour vous immerger dans le Métavers, et ne manquez pas notre soirée de lancement pour célébrer le London Design Festival le jeudi 22 septembre !