Adding this item will move the items currently in your basket to your wishlist

Notre invité : Dominic Lutyens

Le critique d’art Dominic Lutyens a sélectionné ses pièces de design favorites à partir de notre site internet, l’exact pendant aux collections de prêt-à-porter, selon lui : ‘Il y a une collection printemps/été 2011 qui est si vive et si gaie qu’il est impossible de ne pas s’y attarder : « notamment, pour tous les
fans de couleurs vives ».

‘Il est largement admis que Marc Jacobs a commencé à introduire cette tendance avec sa collection inspirée des années70, évoquant le look sensuel arboré par Jodie Foster dans le film « Taxi Driver »
(des capelines, des pantalons courts) croisé avec les vêtements dessinés par Yves Saint Laurent à la fin des années 70, dont les couleurs vives se heurtaient dans une joyeuse insouciance, par exemple l’orange avec le violet et le vert émeraude. Vous pouvez vous interroger sur le lien entre la mode et la décoration intérieure. Mais faites-moi confiance : il semble qu’il y ait une réelle tendance aujourd’hui pour les amateurs de couleurs flashy en design aussi.

‘Peut-être avons-nous envie de couleur comme un antidote à la morosité économique. Ou peut-être que cette tendance reflète
le fait que nous sommes finalement témoins des retombées « vertes » (ou rouge ou turquoise ou rose ?) de la reprise économique. Ou encore, avouant mon penchant personnel pour des touches de couleurs dans la maison, je vise subjectivement quelque chose d’éclatant.

‘Ainsi, j’ai toujours pensé au mobilier aux couleurs primaires vives- telle que la chaise de Verner Panton rouge carmin en plastique laqué brillant – qui vous met de façon fabuleuse l’eau à la bouche, particulièrement dans une pièce entièrement blanche. Il pourrait s’agir uniquement d’une pièce des années 60, mais elle possède son exact équivalent contemporain et coloré. Prenez également l’exemple de la lampe Cheese Grater de Jason Taylor, qui est doublement rassurante car proposé dans une version orange dynamisante et qui offre avec beaucoup d’esprit une nouvelle utilisation inattendue de la modeste râpe à fromage.

‘Cette pièce humoristique possède une fonctionnalité et une drôlerie qui sont indépendantes. Ainsi, les bols de préparation en céramique ne doivent plus être nécessairement blancs, mais peuvent être proposés dans des teintes fruitées appétissantes.

Ainsi, Ditto, le set d’ustensiles de trois pièces de la collection Well Considered, proposé à 12,50 €,
est un produit incroyablement
bon marché. (Si je suis honnête, je dois avouer que je ne suis pas un grand fan de cuisine mais, psychologiquement, utiliser des ustensiles de cuisine dans des teintes vives me rend un petit plus enthousiaste.)

‘Une subtile variation dans l’apparence de ses objets avec une touche d’élégance et des couleurs vives est indispensable.
Peut-être qu’ils se révèlent en vogue parce que leur structure très colorée les rendent plus faciles à vivre et à utiliser.

‘De bons exemples de produits reflétant cette tendance sont la lampe Signal jaune d’œuf de Jean-Louis Domecq et la table Plank rouge vif de Luciani Ercolani, dessinés toutes les deux dans les années 50; leurs formes ordinaires ont tendance à atténuer les teintes vives qui peuvent sauter aux yeux, mais ne négligent pas leur fort impact. La structure élancée des chaises Bentwood – désormais disponibles dans des coloris vifs tels que
le rouge pompier ou le vert « citron vert » – produit un
effet similaire.

‘Un peu de neutralité parmi toutes ses teintes éclatantes n’est pas négligeable, toutefois. Je ne renie pas ses couleurs partisanes, mais suggère juste qu’un gris tendre et un blanc éclatant complètent plutôt bien une palette de couleurs vives. Avec son motif de papier quadrillé,
la table Quaderna, créée par le studio d’architecture de l’avant-garde Italienne Superstudio en 1970
est l’une de mes pièces favorites, et une formidable alternative neutre aux teintes « arc-en-ciel ».

‘Mais une simple housse de coussin avec un motif imprimé de carrés gris, évoquant les motifs géométriques stupéfiants de l’artiste MC Escher, est tout aussi évocatrice.

Sans doute que la prochaine tendance après les blocs
de couleurs vives sera les carreaux monochromes
– en particulier si une personnalité comme Jacobs le décrète.’

Dominic Lutyens écrit entre autre pour le Financial Times et
le
Guardian. Il est le co-auteur (avec Kirsty Hislop) du livre
Style & Design des années 70 (chez Thames & Hudson),
un livre sur le design et la mode des années 70, et écrit
en ce moment un livre sur Celia Birtwell, qui sera publié
cet automne (chez Quadrille).

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Découvrez en avant-première nos nouveautés, notre actualité et nos événements.