Terence Conran : design pour la vie

Terence Conran répond à une interview du quotidien METRO UK, et nous parle de sa philosophie du design, des personnes qui l’inspirent, des ingrédients d’un intérieur parfait – et comment il résoudrait
le problème du chômage…

Quelle est votre philosophie en matière de design ?
Je suis quelqu’un de nature, simple et pratique. Ce que j’ai fait toute ma vie, et que je continue de faire, c’est dessiner et promouvoir des produits utiles et abordables. La conviction de ma génération est que
le design peut améliorer la qualité de la vie à travers des constructions ou des produits bien faits, à la fois beaux et d’un prix abordable.

J’essaye de dessiner des produits pour la maison qui facilitent la vie, des choses bien faites qui se patinent joliment au fil du temps, et procurent à son utilisateur des années de plaisir. Peut-être que
la durabilité est la qualité primordiale.

Quelles éléments de décoration sont incontournables dans la maison ?
Pour moi, la qualité des matériaux naturels et l’expertise des artisans font l’éternité et l’intégrité du design. Les produits qui en découlent auront forcément une originalité, seront de bonne facture et extrêmement solides. L’innovation est la caractéristique déterminante d’un bon design ; la capacité à trouver une nouvelle solution à un problème existant est ce qui définit un designer. Il y a une difficulté à trouver
des innovations réelles tout en réalisant des choses durables, ce qui donne au designer beaucoup plus d’énergie créative.

Avec ça en tête, je pense, parmi tant d’autres,  à la chaise de café  Bentwood de Thonet, au fauteuil Karuselli, à la Lounge Chair de Eames, la table Saarinen et à la chaise Tulip, et au canapé Chesterfield.

Quels sont vos icônes du design ?
Le travail du Bauhaus, tout comme la parfaite simplicité du mobilier de style Shaker, fabriqué sans concession faite à la précision, à la finesse et à l’artisanat. A cela je voudrais ajouter Florence Knoll,
Eero Saarinen, Harry Bertoia et Mies van der Rohe.

Mais mes vrais héros sont Charles et Ray Eames ; leur travail a été pour moi d’une grande inspiration depuis les premiers jours. Ils ont intégré à leur démarche l’innovation et la créativité, ce qui m’a inspiré. Leur travail démontre une insatiable curiosité à propos du monde et semble offrir le projet d’une vie meilleure, ce qui m’a toujours semblé important dans le travail que j’essaye de faire. Ils ont aimé créer
de leurs propres mains et se sont toujours impliqué dans la fabrication de choses.

Quelles sont vos suggestions pour un intérieur parfait ?
Il n’y a pas vraiment de formule magique ou de conseil secret que je puisse donner parce qu’il n’y a pas de standards objectifs en matière de design et de décoration d’intérieur. Ce qui est spacieux et moderne pour une personne sera froid et vide pour une autre; ce qu’une personne considérera comme cosy apparaitra comme indigeste à une autre.

Mais pour avoir travaillé toute ma vie dans le design, je suis bien qualifié pour commenter les effets positifs et négatifs qu’un intérieur peut avoir sur votre personnalité et votre humeur ! Quand tous
les éléments sont réunis votre intérieur vous procure une paix intérieur et vous fait sentir vivant.

L'espace, la lumière, l'air, la couleur et la matière sont intrinsèquement mêlés et connectés. Mais chaque élément a son propre impact et peut modifier la perception des autres éléments environnants.

Le moyen le plus simple, mais aussi le plus significatif, est de changer les lumières dans la maison pour voir l’impact directe que la lumière a sur la façon dont vous vous sentez. Inondez une pièce d’un maximum de lumière naturelle et votre humeur s’améliorera.

Bien sûr, en tant que designer, distributeur et auteur, je peux suggérer des solutions aux gens pour
les aider à faire des choix, et leur donner des informations pratiques. Dans le domaine de la décoration intérieure, les choix n’ont jamais été aussi larges, avec des centaines de livres, de magazines et de programmes TV sur la décoration dans la maison, conçus pour vous informer, et parfois aussi pour
vous compliquer les choses.

Quelle est la plus grosse erreur que les gens font en matière de décoration intérieure ?
Une maison est beaucoup plus grande que la somme de ses pièces, c’est là où vous vous sentez bien,
le lieu qui vous appartient. Créer une maison dans laquelle vous vous sentirez bien réside dans la conjonction d’éléments qui donnera un sens à l’endroit.

Suivre la mode, les tendances et les styles dans l’air du temps n’apportera pas nécessairement le
bien-être dans votre maison. Les modes en décoration fluctuent comme la longueur des jupes, mais les notions de confort et d’intimité sont éternelles. En fin de compte, il est plus important de trouver ce que vous aimez vraiment et ce qui vous va ; si vous parvenez à une combinaison satisfaisante de tous ces éléments, votre maison continuera à refléter votre esprit au fil des jours.

Si je pouvais fermer les yeux et imaginer un intérieur qui me ferait me sentir bien et complètement détendu, ce serait un gros canapé mou blanc crème, des chaises spacieuses en rotin couvertes de coussins en tissu froissé. Des rideaux en lin blanc qui flotteraient doucement devant une fenêtre ouverte laissant passer les rayons du soleil, avec une vue magnifique sur une rivière, une plaine verdoyante ou carrément la mer.

Le design doit régler les problèmes et rendre la vie des gens plus facile, pas leur compliquer.

Quelle est la pire tendance en décoration ?
Le pire du design moderne c’est ce qui est gadget, frivole ou trop compliqué – je suppose que toutes ces choses sont classées sous la rubrique prétention. Le design doit résoudre les problèmes et rendre la vie plus facile. Je constate que c'est le goût affreux des femmes de footballeurs en matière de décoration qui illustre le mieux cette prétention. Les femmes et petites amies des footballeurs déraisonnablement riches dépensent des sommes folles pour des intérieurs horribles et sans goûts, apparemment décorés pour impressionner leurs amis et montrer combien ils sont riches.

Quelles seront les tendances à suivre en 2012 et 2013 ?
Je pense que les gens vont de plus en plus chercher des produits qui ont une certaine intégrité et qui dureront pendant des générations, quelque chose qu’ils peuvent transmettre à leurs enfants, qui ont
une certaine valeur, passent l’épreuve du temps et survivent aux modes. En ces périodes un peu folles,
le design durable est plus que jamais pertinent.

Que pensez-vous de l’industrie britannique du design ?
Le meilleur du design est vivant, se porte bien et est prospère en Grande Bretagne. Il y a un réel buzz et une vitalité qui anime les industries créatives anglaises et nos écoles de design et d’architecture  sont en pleine floraison. J’ai eu assez de chance pour pouvoir passer ma vie à travailler dans le design  et je n'ai cessé de croire que l'avenir de nos industries créatives se trouve dans l'enseignement. Le monde de l’art et du design est aujourd’hui une opportunité excitante grâce aux avancées technologiques et à la liberté de voyager  qui a repoussé les frontières de l’imagination.  Aussi, maintenant plus que jamais, la créativité et l’innovation sont vitales pour l’Angleterre et nous avons besoin de peindre, dessiner, créer des design et écrire un futur meilleur.

Prenez la Tent London, vous pouvez y trouver, au sein d’un formidable cottage industriel, de jeunes designers britanniques qui utilisent les techniques traditionnelles de fabrication ici au Royaume Uni.

Pensez vous que l’industrie anglaise se défend?
Je pense qu’une petite partie se bat mais seul, ce n‘est pas suffisant. Travailler en tant qu’artiste ou en tant que designer est l’une des choses les plus satisfaisantes qui soit dans la vie et c’est quelque chose qui peut être fait partout dans le monde donc pourquoi pas en Grande Bretagne ? Nous pouvons continuer la tradition car il n’y a rien de plus déprimant dans la vie que le chômage, et une façon simple
de faire travailler les gens est de les employer à fabriquer des choses.

Cela semble ridiculement simple pour moi mais le Gouvernement a sérieusement sous évalué l’importance du déclin de ces industries. Ils ont besoin de prendre en compte le rôle vital des arts,
du design, de l’artisanat et au bout du compte de l’industrie. Ces industries rendent beaucoup à l’économie en retour pour un coût relativement bas, mais c’est peut-être difficile pour eux de mettre
un prix sur la lumière, la couleur, la gaité et l’inventivité qu’ils apportent.

Imaginer une vie dans un pays qui ne fabriquerait rien – qui voudrait de ça ? Certainement pas moi.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Découvrez en avant-première nos nouveautés, notre actualité et nos événements.