Un compotier casséet des couleurs vives

A la rencontre de Sandrine Maury-Besson, Responsable Communication du Conran Shop France
depuis 4 ans. Avant cela, elle a travaillé chez Habitat durant 9 ans, et dans différentes agences
de RP et en freelance, toujours dans le secteur de la décoration et de l’art de vivre.

Quel est le dernier objet que vous ayez acheté pour votre appartement ?
Des photophores pot de confiture…The Conran Shop, pour ma terrasse, et des coussins en lin
de couleurs vives pour donner une allure Colorblock à mon canapé noir.

Quel est votre architecte/designer préféré ?
Il y a tellement de talents : Le Corbusier… donnez moi les clés de la villa Savoye et je m’y installe volontiers. Philippe Starck pour sa réussite exemplaire, Verner Panton pour sa vision futuriste.
Et Pierre Paulin dont le talent n’a été reconnu injustement que tardivement. J’ai eu la chance de
le rencontrer : un homme charmant, sans langue de bois.

Quel est votre bien le plus cher à vos yeux et pourquoi ?
Une toile de Paul Jacquette. « Porte d’Aubervilliers », un paysage qui a priori ne fait pas rêver, et pourtant il se dégage de cette peinture une poésie et une nostalgie qui me touchent. Sur le mur, elle est comme une fenêtre sur l’extérieur, et quand on se rapproche, on s’aperçoit qu’elle est constituée d’une multitude de petits détails. Ce paysage urbain et industriel a paradoxalement un effet apaisant sur l’esprit.

Un compotier, cassé et recollé, dans lequel ma grand-mère mettait les bonbons. Il me sert aujourd’hui
à mettre colliers et bracelets. J’y tiens énormément.

Qu’aimez-vous faire pour vous détendre ?
Lire, cuisiner, faire la fête avec mes amis et… ne rien faire,
le vrai luxe…

Quelle est la dernière exposition que vous avez vue ?
« Paris-Delhi-Bombay… » au Centre Pompidou. Une exposition surprenante et engagée, loin des clichés sur l’Inde auxquels on
peut s’attendre.

Si l’argent n’était pas un frein, quel objet vendu au Conran Shop achèteriez-vous ? Le fauteuil et repose-pied Barcelona
– que je choisirais en cuir blanc. J’ai pu voir l’original au Pavillon de l’Exposition Universelle de 1929 réalisé par Mies van der Rohe à Barcelone. C’est pour moi le meuble aux lignes parfaites, et confortable en plus.

Préférez-vous les vacances à la mer ou en ville ?
Les villes au bord de la mer. J’adore l’énergie qui s’en dégage, et le contraste entre les turbulences urbaines et la possibilité qu’offre la mer de s’en échapper. Et j’aime pouvoir passer de la plage au musée, de la mer au shopping, etc, en restant au même endroit.

Mais la plage déserte de San Salvador, aux Bahamas, première terre découverte par Christophe Colomb en 1492, c’est pas mal non plus !!!...

 

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez des offres exceptionnelles et les dernières sorties en avant-première.